La valorisation du patrimoine immobilier de l’Université Paris Descartes : ses principes, sa mise en oeuvre

par Daniel Jore, chargé de mission à la valorisation du patrimoine

Le patrimoine immobilier de l’Université Paris Descartes se compose de onze sites, dont huit sont situés sur la rive gauche de la Seine et trois dans le département des Hauts de Seine (92).
Beaucoup de ces sites sont remarquables à plusieurs titres : locaux historiques de prestige, quartiers centraux de haute valeur architecturale, grandes capacités, halls et galeries de vaste ampleur. A l’exception du Siège, tous ces sites abritent les différentes composantes de l’Etablissement et sont donc dédiés à l’enseignement et à la recherche.

La valorisation de ce patrimoine consiste en la mise à disposition temporaire de locaux moyennant coûts de location, en dehors des périodes d’occupation consacrées à la mission première de l’Université à savoir l’enseignement et la recherche. L’élaboration et la transmission des savoirs seraient alors bénéficiaires de ce complément de ressources propres.

Dans ce cadre, l’Université a mis en place début 2008 une mission consacrée à la valorisation de ce patrimoine en liaison avec les services centraux concernés (Secrétariat Général, Direction du patrimoine, Division financière, Direction de l’Informatique et des Systèmes d’Information, SAIC, Service de la Communication). Lors des premières réunions de cette mission le contexte général a été redéfini. Les différents sites géraient préalablement leurs espaces, en accord avec l’établissement, mais selon des critères propres. L’objectif est de rendre lisible une offre globale accrue au niveau de l’Université, ce qui nécessite un investissement financier, des moyens humains, une mutualisation et une harmonisation des pratiques.

Un recensement complet des espaces valorisables a montré que l’offre potentielle est importante (39 amphithéâtres, 336 salles banalisées, 40 salles dédiées et des espaces collectifs variés incluant des équipements sportifs de qualité). La disponibilité de ces différents locaux au cours de l’année a été précisée ; pendant les 150 jours du calendrier universitaire, à raison de 10 heures par jour et par salle, le taux d’occupation est d’environ 62%. Il apparaît donc une possibilité d’accueil de plus de 30% pendant cette période. Il faut ajouter à cela les 204 autres jours de l’année correspondant aux samedis, dimanches et congés universitaires hors jours fériés pendant lesquels l’occupation est nettement plus faible.

Cette première étape va aboutir, en liaison avec le service communication de l’Université et la DISI, à la présentation globale de l’offre d’accueil sur le site Web de l’établissement : localisation, descriptif des locaux et des équipements, conditions financières harmonisées votée par le Conseil d’Administration de l’établissement, demandes de réservation en ligne…. Cette mutualisation de l’offre va également s’accompagner d’une mutualisation des moyens financiers avec un prélèvement par l’établissement de 20% des recettes de location permettant ainsi une redistribution en fonction des besoins de développement.

La deuxième étape nécessite maintenant la prévision des investissements nécessaires à un meilleur accueil en terme d’équipement (vidéo-projection, sonorisation, connections au réseau…) mais aussi en terme d’infrastructure (accessibilité handicapés, sanitaires, possibilités de restauration…) en accord avec les schémas directeurs de rénovation. Cette deuxième étape doit aussi inclure un volet important de formation des personnels susceptibles d’être impliqués dans le cadre de cette mission.

L’objectif à atteindre, en termes de calendrier, est la mise en place de cette valorisation rénovée dès la prochaine année universitaire et, en termes de ressources, un doublement de celles-ci dans les deux ans à venir. Notre patrimoine immobilier mérite bien cet ambitieux pari.


12, rue de l'école de médecine Paris 6ème | contact | n°ISSN |