EDITORIAL

L’été pour mieux sauter…
par Axel Kahn, Président de l’Université Paris Descartes

Axel Kahn
Afin d’accélérer l’ancrage de cette nouvelle formule électronique des Dialogues de Descartes dans la vie de notre Université, j’ai désiré que ce second numéro, peu après la parution du premier, soit diffusé avant les vacances d’été. C’est aussi là le moyen de souligner combien cette période estivale se situe en une phase rare de bouillonnement intellectuel et de mobilisation de Paris Descartes. Cela est si vrai qu’il est inapproprié en 2008 de parler « d’interruption estivale » tant les congés constitueront pour la plupart d’entre nous une occasion propice, certes de distraction et de repos, mais aussi de réflexion et de préparation à l’action.



Le 21 juillet, quelques jours avant la fermeture de l’Université pendant trois semaines, nous aurons les comptes rendus des travaux des dix-huit groupes disciplinaires et de la quarantaine d’axes thématiques autour desquels toute notre communauté de chercheurs et d’enseignants-chercheurs s’est mobilisée. Ce sera là le substratum de notre projet d’établissement en matière de formation et de recherche pour le prochain quadriennat. Certaines des suggestions issues de ces groupes et de ces axes nous inciteront à proposer la création d’Instituts Universitaires, parfois Inter-Universitaires entre Paris Descartes et Paris Diderot, dédiés à un champ disciplinaire ou à une thématique interdisciplinaire. De manière plus générale, les objectifs prioritaires de l’établissement en matière scientifique seront alors élaborés à partir de ce corpus de réflexions.

Tout ira ensuite très vite, puisque l’intégralité des documents qui feront l’objet de l’évaluation quadriennale par l’AERES devront être remis à cette agence pour le 15 octobre, c’est-à-dire disponibles à l’Université largement auparavant, le 15 septembre en ce qui concerne le projet des unités mixtes de recherche ou d’équipes d’accueil.

Lorsque nous partirons pour de brèves vacances, à la fin du mois, nous aurons eu le résultat de l’appel d’offres « Campus ». Bien entendu, l’Université Paris Descartes espère que le projet de « Campus Universitaire Paris Centre » qu’elle a déposé avec ses partenaires sera retenu. Ce serait là non seulement une reconnaissance éclatante de la qualité des établissements qui se sont associés pour déposer ce dossier, mais aussi, et surtout, de l’intérêt de leur vision et de leurs objectifs.
L’ensemble que constituent les universités Paris Descartes et Paris Diderot, Sciences Po, l’Observatoire de Paris et l’Institut de Physique du Globe de Paris, est impressionnant. D’une force inégalée dans le pays, et éminente en Europe et dans le monde, dans le domaine de la biologie et de la santé et dans celui des sciences de l’Univers, il est aussi puissant en physique et en mathématiques, en sciences humaines et sociales et sciences politiques, en sciences juridiques, en psychologie et il a les moyens de ses ambitions en ce qui concerne la création d’une filière technologique universitaire intégrée jusqu’au diplôme d’ingénieur.

Même si l’issue de la compétition ne nous était pas favorable, le 11 juillet, l’impulsion donnée à l’occasion de ce projet demeurerait, avec ses deux points forts : le renforcement de l’union avec l’université Paris Diderot, aboutissant à la constitution d’une union universitaire Descartes Diderot (U2D2) ; et la conception d’une coopération mutuellement avantageuse entre les deux branches du système universitaire français, les universités d’une part, les grands établissements et grandes écoles, d’autre part.

Plan quadriennal, projet Campus, passage à l’autonomie, finalisation de notre offre de formation, restructuration des disciplines, animation du débat public…. Nous le voyons, il y a de quoi faire ! Décidément, l’été ne sera pas de trop pour se préparer à mieux sauter…….


12, rue de l'école de médecine Paris 6ème | contact | n°ISSN |