Création de la capacité d’orthoptiste

Un nouveau diplôme à l’Université Paris Descartes : La Capacité d’orthoptiste

image oeil

Qu’est ce que l’orthoptie ?
L’orthoptie est une profession paramédicale, régie par le code de la santé publique. Les orthoptistes pratiquent des actes sur prescription médicale, avec une codification sécurité sociale. Ils prennent en charge la rééducation oculomotrice, les problèmes liés à la basse vision, la réadaptation de la vision et, depuis quelques années, sont habilités à pratiquer des actes techniques ophtalmologiques (OCT*, réfraction, électrophysiologie…) dans le cadre de délégation de tâche et sous la surveillance d’un ophtalmologiste. Le but de cette délégation de tâche n’est en aucun cas de « proposer aux orthoptistes de devenir les petites mains des ophtalmologistes » explique le docteur Orssaud, « mais, d’ouvrir cette profession à un champ d’action plus étendu ».

Pourquoi employer le terme « capacité » ?
Ce diplôme est régi par un décret, paru au Journal Officiel en 1966 qui a été dénommé « capacité d’orthoptiste ». Il est accessible aux bacheliers, seul diplôme requis pour pouvoir s’inscrire à l’examen d’entrée. Il a été évoqué la possibilité de faire évoluer ce cycle de formation en système LMD ce qui nécessiterait de faire paraître un nouveau décret au Journal Officiel. Dans le cadre d’un cursus d’études médicales et paramédicales, ce diplôme est un peu atypique puisqu’habituellement, les formations de « capacité » sont généralement destinées à des professionnels, médecins ou paramédicaux, déjà diplômés, voire déjà installés.

Comment se déroule cette formation ?
C’est un diplôme qui se prépare en 3 ans avec une formation théorique et pratique. Les cours théoriques ont lieu l’après-midi et les stages pratiques, obligatoires, sont effectués le matin, tous les jours de la semaine, dans des services d’orthoptie rattachés à des services hospitaliers agréés, cela dès la 1ere année. Ces stages pratiques en milieu hospitaliers sont essentiels dans l’apprentissage d’une profession au cours de laquelle il faut savoir analyser de nombreux éléments tels que les variations d’angle d’un strabisme, le mouvement d’un œil derrière un prisme, …
En ce qui concerne la Capacité d’Orthoptie de la Faculté Paris Descartes, les cours se dérouleront à l’hôpital Necker, sous la direction du Professeur J.L. Dufier, Chef du Service d’ophtalmologie de cet hôpital et qui a en charge cette formation d’orthoptie. En revanche toute la partie administrative, c’est-à-dire l’inscription administrative et l’examen d’admission, sera hébergée par le site Cochin de la faculté de médecine de l’Université Paris Descartes.

Quelles sont les modalités d’inscription ?
Les étudiants désireux d’intégrer cette formation pourront se préinscrire entre le 1er juin et le 17 juillet 2008. L’examen d’admission aura lieu le 5 septembre 2008. Cet examen se compose de deux épreuves écrites de 2 heures, chacune, suivie d’une épreuve orale le 17 septembre.

Combien de candidats attendez-vous ?
Nous pensons avoir 100 à 150 candidats à l’examen d’admission pour la rentrée 2008. Nous ne retiendrons qu’une trentaine d’étudiants à l’issue de cet examen d’admission. Nous ne souhaitons pas dépasser ce chiffre dans un premier temps

Pourquoi avoir proposé ce diplôme au sein de l’Université Paris Descartes ?
Depuis 1966, date de sa création par décret au Journal Officiel, ce diplôme a toujours été non seulement universitaire, mais encore il a été dirigé par des Professeurs d’ophtalmologie des Universités Suite à aux modifications du décret de compétences des orthoptistes et notamment aux possibilités qui leur sont données de pratiquer des actes techniques d’ophtalmologie dans le cadre d’une délégation de tâche, il a semblé important de créer un 2ème cycle de formation sur Paris pour faire face à une augmentation des candidatures d’étudiants. En effet, jusqu’ à présent une seule école sur Paris proposait cette formation de « capacité d’orthoptiste ». Celle-ci était située à St-Antoine et est maintenant à la Salpêtrière, suite aux regroupements de CHU.
M. le Pr Dufier, Chef du Service d’Ophtalmologie de l’Hôpital Necker et dont les compétences en ophtalmo-pédiatrie sont internationalement reconnues, s’est déjà occupé de la formation à la « capacité d’orthoptie » pendant de nombreuses années. Mais, le service d’ophtalmologie de Necker n’est pas uniquement dédié à la pédiatrie. Ce service prend en charge l’ophtalmologie adulte et pédiatrique à parts égales. Il est donc en mesure de proposer une formation s’attachant à ces deux volets de l’ophtalmologie, celle de l’adulte et celle de l’enfant. De nombreuses anomalies ophtalmologiques, en particulier les affections génétiques, débutent dans l’enfance mais ont une présentation différente à l’âge adulte. Il est donc intéressant de montrer l’évolution de ces pathologies au cours de la vie et leur prise en charge qui nécessite souvent des techniques différentes. Tel est le cas des amblyopies et basses visions dont la rééducation relève du domaine des orthoptistes. Tout naturellement, puisque situé à l’hôpital Necker, le diplôme a été rattaché à l’Université Paris Descartes.

* la Tomographie Optique Cohérente (OCT) est une technique d’imagerie qui permet d’obtenir des coupes in vivo de la rétine.

En résumé, si ce diplôme vous intéresse : Préinscription du 1er juin au 11 juillet 2008 à la Faculté de médecine de l’Université Paris Descartes, site Cochin, 24 Faubourg Saint-Jacques, 75014 Paris, au bureau des formations complémentaires.
Renseignements : 01.56.09.34.98
Diplôme en 3 ans, niveau terminale S, avec un examen d’admission composé d’épreuves écrites de 4 heures au total, début septembre, ainsi que d’une épreuve orale, mi-septembre.

Fiche de présentation du diplôme


Fiche orthoptiste

L’orthoptie est une profession paramédicale, régie par le code de la santé publique. Les orthoptistes pratiquent des actes sur prescription médicale, avec une codification sécurité sociale.
12, rue de l'école de médecine Paris 6ème | contact | n°ISSN |