Les Equipements d’Excellence (EQUIPEX)

par Axel Kahn Président de l’Université Paris Descartes
Un point sur l’organisation du deuxième tour des Equipex

L’appel à projets Equipements d’excellence [1] a été publié fin juin : les projets sont à soumettre avant le 12 septembre à 13h. Dans des termes et des conditions proches de la première vague, ce concours s’annonce très sélectif mais ouvert.

Le jury, toujours présidé par Philippe Le Prestre [2] ,est largement reconduit : même s’il pourra avoir en tête les appréciations des 26 projets bien évalués mais non financés de l’édition 2010, rien n’est joué pour cette 2e vague.

Les projets financés devront prioritairement, mais sans exclusive, s’appuyer sur les thèmes de la SNRI [3], ou répondre à des besoins en matière de sciences humaines et sociales. Bien qu’elle ne soit pas forcément bien connue de jurés internationaux, la stratégie nationale n’est pas si éloignée des priorités européennes, que ces derniers maitrisent mieux. Il apparaît en outre que les Alliances seront amenées à jouer un rôle plus notable : le jury pourrait les auditionner afin d’établir des priorités stratégiques. Il est donc plus que probable que le fait d’intéresser l’Alliance à un projet augmentera ses chances de sélection.

Alors que la cinquantaine de projets sélectionnés en première vague s’est partagée 260M€ de subvention immédiate et 80M€ d’intérêts produits par les dotations, la seconde vague serait moins et différemment dotée : 140M€ de subvention et 100M€ d’intérêts seraient disponibles au fil des dix années, ce qui modifie l’économie des projets. Il est explicitement précisé dans l’appel à projets que le coût d’investissement des équipements doit être compris entre 1 et 20 M€. A la lecture du premier palmarès, il apparaît que les projets d’équipement classique de site ont moins convaincu que les intentions plus structurantes, en réseau national par exemple, ou plus novatrices et singulières.

Sorbonne Paris Cité, au-delà de ces conseils, n’entend pas faire preuve de malthusianisme dans le cadre de cet appel à propositions. Tous les volontaires seront encouragés et, dans la mesure du possible, soutenus par les cellules d’ingénierie du PRES et des établissements. Par ailleurs, pour pouvoir être déposés, les projets doivent être labellisés par Sorbonne Paris Cité.

[1] http://www.agence-nationale-recherche.fr/investissementsdavenir/AAP-EQUIPEX-2011.html

[2] Professeur et directeur de l’institut Hydro-Québec.

[3] La santé, le bien-être, l’alimentation et les biotechnologies ; l’urgence environnementale et les écotechnologies ; l’information, la communication et les nanotechnologies


12, rue de l'école de médecine Paris 6ème | contact | n°ISSN |