Le SOFIP : derrière l’acronyme, un service

par Dominique Desjeux, Professeur d’anthropologie et Valérie Sacriste Maitre de conférences en sciences sociales

Service d’Offre de Formation et d’Insertion Professionnelle, le SOFIP est un service commun créé à l’initiative du Président Axel Kahn. Il a en charge l’ensemble des missions dévolues à l’orientation, l’insertion professionnelle et à la production de données statistiques nécessaires au pilotage des formations des composantes de l’université.

De trois à un seul service
Dans sa forme organisationnelle, il est né du regroupement de trois services : le Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle (SCUIO-IP), l’Observatoire de la Vie Etudiante (OSEIPE) et la Mission Université Entreprise (MUE). La réunification, opérée par Olivier Martin, Professeur à la Faculté de Sciences humaines et sociales, visait à assurer une meilleure coordination des activités des trois structures. Le regroupement a débuté en 2008. Il a aboutit fin 2009 à la naissance d’un service baptisé SOFIP et non BAIP (Bureau d’ Aide à l’Insertion Professionnelle) fort de prendre en charge non seulement les actions relatives à la professionnalisation mais aussi à l’orientation des étudiants et la production de données et d’indicateurs statistiques pour les divers acteurs de l’université. En janvier 2010, la direction du SOFIP a été conférée à un triumvirat réunissant Claude Faik en qualité de responsable administrative et deux chargés de missions politiques, Dominique Desjeux, Professeur d’Anthropologie et Valérie Sacriste, maître de conférences en sciences sociales. Les responsabilités ont été reparties en fonction des domaines de compétence de chacun : D. Desjeux prenant en charge les actions externes liées à l’insertion professionnelle et les relations avec les entreprises, V. Sacriste, les actions internes liées à l’offre de formation et les relations avec les lycées, les étudiants, les tuteurs et les responsables des composantes.

Des actions ciblées et formalisées en vertu des axes prioritaires de la politique de l’Université
Les activités du SOFIP vont de l’information aux lycéens, à l’aide à l’orientation des étudiants jusqu’aux offres d’emplois sur le marché du travail. Elles regroupent ainsi des actions diverses et variées : actions dans les lycées, salons, JPO, orientation active, journées d’immersion, conférences métiers, de réorientation, petits déjeuners entreprise, PPE, Ateliers Cap Emplois, fiches parcours, guide de l’insertion, de l’apprentissage, tableau de bord, indicateurs de réussite des licences, enquêtes insertion, questionnaire sur les conditions de vie étudiants, formation d’intervenants extérieurs, RéseauPro, annuaire des anciens étudiants, petites annonces diverses sur les stages, les emplois et les financements de la recherche, etc. Nombreuses et du reste non exhaustives ici, ces activités ont fait l’objet d’un audit afin de rationaliser leur organisation et leur finalité. A l’issu, les missions du SOFIP ont été redéfinies en vertu d’objectifs ciblés selon les destinataires des actions (lycéens, étudiants, enseignants-chercheurs, personnel administratif, entreprise) et les axes prioritaires de la politique de l’Université. Les activités ont été ainsi réparties selon leur contribution à :
1) la valorisation de l’offre de formation de l’UPD ;
2) la réussite des études universitaires ;
3) l’insertion professionnelle.
En tant que tel, l’axe 1 regroupe les actions de communication et d’information menées auprès des lycéens, des étudiants, des entreprises et des partenaires extérieurs divers et qui visent à valoriser l’université, ses formations, ses services. L’axe 2 renvoie aux actions de sensibilisation, de conseils, d’orientation, d’aide au pilotage pédagogique et administratif des formations de l’université. Il regroupe donc toutes les activités qui permettent d’optimiser les chances de réussite des études universitaires quelle que soit la cible. L’axe 3 centralise les actions liées aux stages, à la professionnalisation, à l’insertion, ciblant les étudiants, les anciens, les partenaires professionnels mais aussi les enseignants-chercheurs responsables des UE, licences et masters professionnels. Ainsi, la formalisation triptyque des activités du SOFIP demeure idéale typique dans la mesure où nombre d’actions poursuivent dans la réalité souvent des buts simultanément pluriels. Mais elle a l’avantage de rendre lisible les missions du SOFIP et d’indiquer les priorités à suivre dans l’avenir.

Une équipe et des référents SOFIP pour chaque discipline
D’un point de vue organisationnel, la redéfinition des axes du SOFIP a permis de fédérer les talents des membres de l’équipe dans une dynamique de travail transversal. Chacun déploie désormais ses compétences sur tous les axes et non plus en fonction des attributions que lui assignait son appartenance à un des trois anciens services. En ce sens, la conception des actions s’est enrichie des connaissances, savoir-faire et expérience de tout un chacun. La réorganisation du service a également aboutit à mettre en place des référents pour chaque composante ou département visant à faciliter et optimiser les relations avec les partenaires internes de l’Université.

Votre composante Vos référents SOFIPLeurs coordonnées
BiomédicaleIsabelle Delpechisabelle.delpech@parisdescartes.fr
Droit Joyce Cohenjoyce.cohen@parisdescartes.fr
Economie - GestionJoyce Cohenjoyce.cohen@parisdescartes.fr
Infirmière / Sage-femmeIsabelle Delpechisabelle.delpech@parisdescartes.fr
IUT Elisabeth Sioudan-Devaillyelisabeth.sioudan-devailly@parisdescartes.fr
Mathématiques – InformatiqueEvelyne Jambart evelyne.jambart@parisdescartes.fr
MédecineIsabelle Delpechisabelle.delpech@parisdescartes.fr
Ontologie Isabelle Delpechisabelle.delpech@parisdescartes.fr
PharmacieMaryvonne Mesquimaryvonne.mesqui@parisdescartes.fr
Psychologie Evelyne Jambart evelyne.jambart@parisdescartes.fr
Sciences de l’éducationGuillaume Rumeauguillaume.rumeau@parisdescartes.fr
Sciences du langage Guillaume Rumeauguillaume.rumeau@parisdescartes.fr
Sciences SocialesFrançoise Anibali francoise.anibali@parisdescartes.fr
STAPSEmmanuel Yvesemmanuel.yves@parisdescartes.fr

Conclusion : demain…
Les perspectives du SOFIP sont nombreuses. Concernant l’axe de la valorisation de l’offre de formation, les projets visent à développer la visibilité des diplômes de l’Université en travaillant notamment sur leur aspect communicationnel. Concernant l’axe de la réussite des études, les actions se multiplieront à la faveur des lycéens autant que des étudiants. Sont ainsi envisagés : le développement des actions dans les lycées, des journées d’immersion, des conférences passerelles, de former les tuteurs à leur « métier d’encadrant », de fournir un guide de suivi des étudiants à l’attention des enseignants référents, de réaliser une enquête sur les décrocheurs pour mieux agir en amont sur la réussite des études. Concernant l’axe de la professionnalisation, l’urgence est de mettre en place dans toutes les composantes le PPE (projet professionnel étudiant) et de former les intervenants qui œuvreront à la rentrée dans cette UE désormais obligatoire dans toute l’Université. Il s’agira également d’étendre la formation aux techniques de recherche d’emploi (CV, lettre de motivation, entretien etc.) au travers la mise en place des ateliers Cap emploi du L3 au Doctorat mais aussi de monter un forum formation - emploi dans le but favoriser les relations entre enseignant-chercheur, étudiants, entreprises, associations etc.
Au regard de ces perspectives, le SOFIP contactera dans les prochains mois les responsables pédagogiques pour les rencontrer et travailler de concert sur ces nombreuses actions. Un dernier point : un service ne saurait exister sans aspiration. A moyen terme, le SOFIP doit devenir un portail incontournable de mise en relation entre étudiants et employeurs en France et à l’international. A court terme, il entend incarner sa raison d’être : un service d’aide pour tous les acteurs de l’Université.


12, rue de l'école de médecine Paris 6ème | contact | n°ISSN |